L’ENTREPRENARIAT AU COEUR DE LA FORMATION ESTUDIANTINE À L’INSTITUT CERCO

L’ENTREPRENARIAT AU COEUR DE LA FORMATION ESTUDIANTINE À L’INSTITUT CERCO

Disposés en groupe dans des salles dédiées à leurs travaux de recherche, des étudiants sont concentrés sur les écrans de leurs ordinateurs. En ce jour ensoleillé du mois de Juillet 2018, ils en ont encore pour quelques heures avant de soumettre les résultats de leurs réflexions. Quelques mois plus tôt encore, ils n’étaient les uns pour les autres que de parfaits inconnus, chacun optant pour la filière universitaire de son choix. Comme beaucoup avant eux, ils se sont inscrits à l’Institut, rêvant de faire carrière dans des domaines bien spécifiques à l’issue de leurs formations. Cette vision, bien que légitime, n’est cependant que limitée et peu réaliste si l’on devrait tenir compte des réalités du monde du l’emploi au Bénin. Ces réalités, l’Institut Cerco en a été confronté au fil des années en donnant le meilleur de sa formation à ses étudiants qui, malheureusement pour la plupart, se retrouvent des années plus tard, les diplômes rangés au placard, essayant tant bien que mal de se frayer un chemin dans le milieu prometteur mais parfois non sécurisé du circuit informel.

Le Dr Alain Capo-Chichi, PDG de l’Institut Cerco, mieux que quiconque comprend l’avantage pour tout apprenant d’être pluridisciplinaire. Docteur en Sciences de l’information et de la Communication, il a dû acquérir au cours des vingt dernières années des compétences managériales et relationnelles qui lui ont permis de bâtir dans la sous-région ouest-africaine un empire dont les représentations au Bénin, au Burkina-Faso et en Côte d’Ivoire connaissent un franc succès grâce à la synergie des équipes dynamiques constituées de professionnels à compétences variées.

Dans le but de reproduire à petite échelle ce bel exemple de réussite, l’Institut Cerco mets à la disposition de ses étudiants, indépendamment de leurs cursus universitaires, des creusets de formations entrepreneuriales axées spécifiquement sur les domaines majeurs tels que la technologie et l’agro-alimentaire. Ces formations entrepreneuriales sont le lieu pour plusieurs étudiants de s’inscrire en différents groupes selon les domaines de leurs intérêts afin de penser, de susciter, de concevoir puis de promouvoir des produits dont ils ont obligation de défendre l’originalité et la pertinence à l’issue d’une soutenance déterminante pour obtenir le financement de l’Institut Cerco en vue d’une production à plus grande échelle. Si pour beaucoup d’étudiants, cette aventure parait assez contraignante en début d’année due aux responsabilités qui leur incombent de suivre les cours académiques et de donner le meilleur d’eux-mêmes pour la satisfaction de leurs parents, il s’avère au cours de l’expérience qu’ils prennent conscience des enjeux auxquels ils sont confrontés en voyant leurs camarades des groupes concurrents porteurs de projets similaires s’évertuer à réussir et parfaire leurs conceptions. Dans cet incubateur dès lors naissent l’esprit de compétition et la soif pour l’excellence qui constituent des éléments non négligeables pour réussir. Comme l’atteste l’un des étudiants, Président du groupe Art et Design :  » Pour ma part, je n’ai jamais été le genre de personne à vouloir travailler en équipe. J’ai toujours pensé qu’il était nécessaire et salvateur pour moi de réussir seul. Alors, il est très clair que je voyais d’un mauvais œil cette méthode pédagogique employée par l’Institut Cerco qui nous contraint non seulement à travailler dans le même groupe avec des personnes qui optent pour des formations académiques différentes mais qui ont des niveaux d’étude différents. Dans ce groupe se trouvent des étudiants de 1ère, 2e et 3e année dont les voix comptent à titres égaux. Ceci renforce l’estime de soi des plus jeunes du groupe et contribue à forger nos caractères nous rendant plus humbles et plus réceptifs à tenir compte les uns des suggestions des autres pour mieux atteindre nos objectifs. L’Institut Cerco ne forme pas que des entrepreneurs. Il forge également des personnalités. ».

 

Arielle AKOUETE