Les Soutenances 2012 à CERCO

LES SOUTENANCES A CERCO

« Une soutenance de projet ou de stage doit présenter de façon synthétique le travail que le stagiaire a eu à réaliser en projet ou dans l’entreprise et permettre d’apprécier les compétences que le stagiaire a mises en œuvre pour mener à bien le projet ou le stage. Il ne s’agit pas de raconter le rapport de stage ni tous les détails techniques »

C’est à cet exercice que les étudiants de l’Institut CERCO-BENIN se sont donnés du La finalité essentielle des soutenances à l’Institut CERCO est de permettre aux étudiants l’accès facile à l’emploi sur un marché concurrentiel. Les étudiants de l’institut CERCO Bénin se sont déchargés de leur projet de soutenance après une année de formation sanctionnée par un stage en entreprise. Pour la plupart, cette lourde tâche n’est que le rendu d’un travail acharné de plusieurs jours voire de plusieurs mois.

Elle repose en effet sur la prise en compte de la totalité de l’activité scientifique du candidat, un rapport écrit, une soutenance orale et éventuellement une démonstration ou une présentation de réalisation.

Il s’est agit pour le stagiaire d’apprendre à mettre en valeur un travail et pour les enseignants de pouvoir évaluer le travail réalisé. Les rapports écrits et la soutenance orale ont donc été préparés avec soin.  Le rapport et la soutenance des étudiants se sont faits de façon collective par les étudiants participant à un projet.

A en croire les enseignants directeurs de mémoires, la finalité du stage a été bien cernée, la présentation du travail effectué était synthétique (nombre de pages limité pour le rapport, temps limité pour la soutenance), la présentation équilibrée (en nombre de pages ou en minutes) entre le contexte de présentation du stage ou du projet et le travail réalisé, le rapport ou la soutenance a fait un bilan de la réalisation ou de l’étude ainsi que présenter l’apport du projet ou du stage à la formation du stagiaire. Aussi, les étudiants ont pensé à des schémas de synthèse pour faire passer les points importants.

Selon les membres du jury, pour plusieurs mémoires, le rapport et la soutenance étaient faits dans un français correct, dans un style clair et sans faute d’orthographe pour le rapport, La présentation soignée pour mettre en valeur le travail des étudiants. L’organisation du rapport permettait de trouver rapidement les informations souhaitées (table des matières, index, figures numérotées, documents référencés, normes utilisées, etc.).

Somme toute, les journées de soutenances ont été sanctionnées par 29 mentions très bien, 130 mentions biens, 73 mentions assez bien, 14 passables et 2 mémoires rejetés.